Montréal

Nouvelles

Question d’Aptitude ou de formalité.

09-04-2018

Question d’Aptitude ou de formalité.

 

Que Robert de SORBON ait Fondé la Sorbonne, que RICHELIEU l’ait remise sur pied…

 

 

F1 : Robert De SORBON, la SORBONNE, RICHELIEU.

 

 

-      Pour satisfaire aux Caprices de Parents assez proches de la Folly Gate,

 

-      Pour faire des Universitaires de leurs Nigauds… douteux.

 

L’Université se mérite et il n’y a pas de sot métier.

 

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

***     ***     ***

***     ***     ***

 

 

Question d’Aptitude ou de formalité.

 

F2 : Ça ne coûte désormais qu’un Bulletin de Vote.

Autant dire, une Formalité.

Dans la mesure où une formalité n’est fort souvent qu’un acte sans importance pourtant obligatoire.

Par exemple :

Les Parents veulent que leur nigaud ait son Bac… donc donnez lui son Bac.

Et voilà des Promus-Bacheliers promis aux Grandes Écoles, quand fort souvent ils ne savent guère ni bien lire ni compter.

F3 : L’Université pour Tous,

L’enjeu d’actualité.

Dans la mesure aussi où, point n’est besoin d’être « Grand Grec » pour réaliser son aptitude à faire ou à ne pas faire, en quelque domaine que ce soit, y compris en amour.

La question qui se pose, qui s’impose, n’est-elle pas, non tellement de savoir si l’Université pour Tous est bonne chose ou pas, mais si l’Université à tout va, si l’Université Ouverte au « Tout Venant », ne serait pas davantage qu’on le croit, un Vrai Danger Public pour cause de vanité, d’irréalisme, d’incompatibilité, de manque de sens, ou pire… et bien pire encore, pour cause de Lâcheté Politique sous la pression d’une aberration dont nous doutons qu’elle soit Populaire.

         Le Peuple a du Bon sens et il est Pragmatique.

         Et les Parents d’Élèves, ne sont-ils pas le Peuple.

         Or, hélas, combien de petits monstres ne fait-on pas au Peuple,

         Dans son dos, en lui en imputant la paternité.

F4 : Michel FRANKLAND,

Professeur, Philosophe et Écrivain

Collaborateur du Carrefour des Opinions,

Québec, Canada.

Ceci pour en venir aux considérations du Philosophe-Professeur Michel FRANKLAND du Québec, Province du Canada, sur l’Odieuse déviation Gouvernementale relative à l’accession aux Grandes Écoles, du Tout-Venant Scolaire.  Lien :http://www.lecarrefourdesopinions.ca/?p=14780

Cette préoccupation n’étant pas l’apanage de son Pays, davantage que du nôtre.

·        A moins de bon vouloir comme d’une bonne préparation, que peut faire un canard boiteux dans un Amphithéâtre Universitaire.

A chacun de se le demander.

·        Quel enseignement peut-on dispenser à un public non motivé – et pour cause – et porté à imposer son « LA » à la Communauté Estudiantine.

A chacun d’y répondre.

·        Que peuvent être la déception, la frustration et la perte de temps pour les Étudiants qui voudraient d’un Vrai Cours, pas d’une Caricature ni d’une Escroquerie préjudiciable à tous, même à ceux qui en font leur profit.

Est-ce seulement à ceux qui en pâtissent d’en faire leur affaire quand c’est l’affaire de tous, eu égard aux ravages qui pourraient s’ensuivre… et qui s’ensuivent !

Des Écoles OUI, pour une Formation à toutes les Professions « Universitaires » ou non, et à chacun selon ses goûts et ses moyens.

Car chacun a ses goûts, et aussi ses moyens, le Q.I. et les Affinités, c’est du réel.

Or, il n’y a pas de sot métier.

N’est-ce pas le moyen le plus sûr de faire que l’Enseignement en Faculté ne soit pas plus Dangereux que celui de la rue, des Slums, et autres milieux sur lesquels, inutile de s’étendre.

Nous en souffrons assez.

Bref.

Un Cours à la mesure de chacun comme le suggère le Philosophe-Professeur FRANKLAND, voilà ce que le Courage et l’Honnêteté devraient nous suggérer, et nos Autorités devraient s’y atteler.

Mais hélas ici comme ailleurs,

Il y a fort souvent bien loin de la coupe aux lèvres, le Melting-Pot, le fourretout, allant si bien aux ambitions de certains… en Politique notamment où est tombé en désuétude cet adage :

« A chacun son Métier et les Veaux seront bien gardés ».

Adage qui vaut Arrêt de SALOMON… et auquel nous croyons.

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

« Se plonger davantage, dans le noir des ténèbres.

A nous Abbé SUGER, ce renvoi nous fait Peur. »

 

***     ***     ***

 

Ne Peut être reproduit – même partiellement -  sans l’autorisation de l’Auteur.

 

***     ***     ***

Nota : Nous ne traitons que de Faits et de Noms rendus Publics.

 

***     ***     ***

Liens Suggérés :