Montréal

Nouvelles

Se plonger davantage, dans le noir des ténèbres.

05-04-2018

Se plonger davantage, dans le noir des ténèbres.




 Éric EG Nogard

Chroniqueur.

« Souvent les gens ne veulent pas voir, entendre et parler de la vérité parce qu’ils ne veulent pas que leurs illusions soient détruites. »

Friedrich W. Nietzsche (1844-1900)

 

 

 

F1 : Ou qu’un effet miroir les renvoie à eux-mêmes,

Comme eût pu dire Zarathoustra.

 

***     ***     ***

 

Se plonger davantage, dans le noir des ténèbres.

 

 

F2 : Sigmund FREUD pourrait nous l’expliquer.

 

 

Sigmund FREUD pourrait certainement nous l’expliquer, mais où est-il passé, il n’est plus là, et personne pour le faire à sa place.

Pourquoi développons-nous cette tendance à nous cacher les choses, et même à nous détourner de notre  propre miroir.

Recélerions-nous dans notre ADN ou dans l’un ou l’autre de nos tractus, un tropisme qui nous forcerait à travestir les faits, voire à les escamoter comme si nous manquions d’aptitude à les regarder en face pour mieux les appréhender et les résoudre éventuellement.

Ainsi.

Ne dit-on pas qu’il était d’usage qu’on fasse « un visage » aux délinquants pour qu’ils aient aux yeux du monde « le faciès de leur état ».

F3 : Se faire « Faire un Visage ».

Et puis, n’en est-on pas venu à ne plus indiquer dans les Médias le Nom des Malandrins, au prétexte qu’ils étaient présumés, non Coupables – sur quel fondement en seraient-ils arrivés là – donc présumés innocents, que leurs initiales devaient suffire, même si elles comportaient the risk of misdirecting to the misdoer.

Pour enfin – en espérant avoir cette fois touché le fond de l’étrange – réclamer la prohibition de toute information (portrait comme identité) concernant les Assassins, car il conviendrait d’y voir un moyen sûr et certain d’en faire des Héros, de les Couvrir d’Éloges, de leur assurer la meilleure des Publicités.

Aurions-nous à ce point dégringolé ou culbuté sens dessus-dessous, pour faire d’un Criminel Notoire un Fra Diavolo en chair et en os, ou l’Arsène LUPIN d’un Maurice LEBLANC, pour l’avoir vu, pour en avoir entendu parler par la Presse Écrite, Parlée ou Numérisée.

            

F4 : Fra’ DIAVOLO

Le Gibelin d’Italie.

Ou Alors.

F5 : Arsène LUPIN

Le Gentleman-Cambrioleur.           

Redouterions-nous qu’à connaître le Nom, l’Âge et le Portrait de certains Hors-la-Loi, on ne réalise comme la réflexion d’un rayon de Lune sur une eau tranquille, certaines déficiences de notre Société donc certaines Carences de nos Institutions… donc certaines Carences inhérentes à nous-mêmes.

-         Ne sommes-nous pas la Société à laquelle nous appartenons.

-         Ne sommes-nous pas les Auteurs de nos Institutions.

-         Leurs Auteurs, ceux qui en tiennent les rênes, ceux qui en pâtissent ou qui en profitent, ceux qui en sont ou la Crème, ou la Lie.

Et de quelle Maturité peuvent se réclamer une Société, une Institution, un Citoyen, si regarder en face et d’un même front les choses bonnes ou mauvaises, les insupporte à ce point.

Et qu’est-ce qui pour eux rendrait les choses aussi insupportables, leur horreur en soi, ou ce qu’ils n’avouent pas ou redoutent de savoir.

Le Chirurgien, recule-t-il devant l’horreur dont il doit faire l’ablation, ou ne fait-il pas en sorte qu’elle soit aussi seule que possible dans le collimateur et le tranchant de son bistouri.

Le Médecin Légiste, réclame-t-il qu’on cache la Charogne à sa vue.

 

L’Exorciste se cache-t-il le mal à qui il doit dire Vade Retro.

 

F6 : Vade retro Satana.

Or, tant qu’une Société, qu’une Institution, qu’un Citoyen n’auront envers la Mal l’approche du Chirurgien ou du médecin Légiste, que Sigmund FREUD nous pardonne :

C’est qu’ils ne seront pas Mûrs ou auront Mal Mûri si on en croît Rudyard KIPLING dans son « If »… You will be a Man, my Son.

 

F7 : Rudyard KIPLING, « If »…

Le risque pour eux est grand, qu’ils ne s’enfoncent au plus profond du plus Noir des Ténèbres or sink down in deep water.

Leur Vocation à la Transparence est sujette à Caution, sans compter que montrer du doigt un Criminel n’est pas plus à craindre que certaines Obsécrations.

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

 

***     ***     ***

 

Ne Peut être reproduit – même partiellement -  sans l’autorisation de l’Auteur.

 

***     ***     ***

Nota : Nous ne traitons que de Faits et de Noms rendus Publics.

 

***     ***     ***

Liens Suggérés :

 

=