Montréal

Nouvelles

Les mettre en Condition, « sans Mauvaise Intention ».

08-04-2018

Les mettre en Condition, « sans Mauvaise Intention ».

 

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

***     ***     ***



 

Les mettre en Condition, « sans Mauvaise Intention ».

F1 : Le Round Churchill contre Hitler.

En ce temps là, pas si lointain, même pas trois quarts de siècle déjà, disons grosso-modo, jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale dont l’épisode majeur fut certainement le Round CHURCHILL contre HITLER.

F2 : Fort d’un Soutien Assuré.

Le premier assuré du soutien amical et fraternel du Président ROOSEVELT, l’autre ne voulant à aucun prix que surgisse le moindre incident qui puisse déclencher « sa colère »… mais c’est une autre histoire.

En ce temps là donc, un temps pas si lointain, chacun s’occupait de ses oignons, que personnels, que familiaux, tout comme Outre-Atlantique,

F3 : john D. Rockefeller et Isaac Singer.

-         Pépé ROCKEFELLER s’occupait de ses décoctions anti-fluxions de poitrine, puis de ses P.P., de ses Puits de Pétrole, tout comme Brother SINGER prenait soin de sa petite Machine à Coudre accessible aux familles les plus humbles.

Ils devinrent Milliardaires.

F4 : Armand Peugeot, André Citroen.

-         Peugeot avait sa « Teuf-Teuf », tout comme d’ailleurs Citroën et Renault…

F5 : Les trois frères Renault : Marcel, Louis et Fernand.

-         Michelin avait ses pneumatiques d’abord pleins, puis à boyau gonflable…

F6 : André Michelin.

 

 

-         A Besançon où Lip avait sa montre, n’était-ce pas pareil, mais en Lilliputien.

 

F7 : Et Lip avait sa montre !

 

Et chacun bossait à manches retroussées, payant ce qu’il devait à qui il devait – le Fisc compris – vivant ou survivant du reste, mais tenant bon.

Et tout marchait, le Soleil se levait sans décalage horaire, et la Terre tournait, personne pour s’en plaindre ni faire des manières, sauf à considérer les Damnés des Mines de Charbon et les grincements de dents de la Section Française de l’Internationale Ouvrière (SFIO).

Et puis son apparus les Pédégés (PDG) sortis des Grandes Écoles par le Miracle des deniers arrachés au Public, aux Bourses d’Études, en soi fort méritoires tant en ce temps là, elles étaient méritées.

F8 : Donc bouclez-la, on vous a bien gâtés…

Et mis en condition, sans mauvaise intention !

Être Pédégé et compter ses Sous comme un Chinois dans son épicerie en cherchant comment faire pour mettre de côté, est-ce un sport de Pédégé.

Pourquoi ne pas gaver son monde comme les oies de Gascogne et lui, une fois au bord de la Cirrhose, se mettre de la Tune plein les poches, les Proprios devenus Actionnaires devant se la secouer en vue de Subventions de l’État, au nom du maintien de l’Emploi.

Surtout qu’en dévoyant les Syndicats, n’a-ton pas les courroies de transmission idéales.

 

F9 : From slums to paradise, so many G.D.P.

Et c’est ainsi que, de sortis de Slums qu’on était, on engrange du Grisby, on est les pourvoyeurs des Paradis Fiscaux.

Et l’exemple fait tache d’huile, et seuls pour s’en plaindre, les Caisses de l’État qui se vident inexorablement, la Dette qui augmente à submerger le PIB, tout comme le Mississippi en Crue la cuvette de Louisine, l’Entreprise Obligée de « Délocaliser » ou de mettre la Clef sous la Porte après Mille recours aux Subventions facilement obtenues, aisément dilapidées… jusqu’au trop c’est trop, c’est la Faillite de l’État, le « A moi Méphisto » du Docteur FAUST, le Son du Cor  du Président à l’Enchanteur Merlin.

 

F10 : Sorry ! I can do nothing for you !

You are so good at borrowing and too bad at giving back.

 

Mais Méphisto n’est pas donneur, pas plus que ne l’est l’Enchanteur, l’un et l’autre ne prêtant qu’aux riches, donc à ceux qui remboursent.

Quant aux Profiteurs… a-t-on jamais vu une sangsue lâcher prise dans sa succion si elle n’est gorgée à plus soif.

Et quel Profiteur de nos Jours connaît la satiété, même quand le submerge le grain qu’il met en silo sans que nul ne s’en doute ou  s’avise du moindre Oh là…

 

F11 : Méphisto n’est pas donneur…

A moins d’un Ange Gardien, gare au malheur !

Les Cartels et les Clubs faisant bonne garde comme jamais les Cerbères n’ont pu y parvenir.

Et c’est Ça le Bilan, le Navire fait Eau.

 

F12 : Partie mal engagée.

Faisons grève disent les uns, on nous dépouille.

Remontons le sur la grève préconisent les autres et calfatons.

Mais quelle Corde pour tirer, où trouver le Calfat, où est le Remorqueur, où sont les Renfloueurs.

Partie mal engagée… Souhaitons que malgré tout, elle finisse bien.

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

 

***     ***     ***

 

Ne Peut être reproduit – même partiellement -  sans l’autorisation de l’Auteur.

 

***     ***     ***

Nota : Nous ne traitons que de Faits et de Noms rendus Publics.

 

***     ***     ***

Liens Suggérés :