Montréal

Nouvelles

Bien des Bêtes et des Gens, pourraient Vivre de cette Herbe.

03-03-2018

Bien des Bêtes et des Gens, pourraient Vivre de cette Herbe.

 

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

***     ***     ***

 

Bien des Bêtes et des Gens, pourraient Vivre de cette Herbe.

F1 : Voyons comme elle pousse ici…

Sacrifier autant d’herbe, comme c’est le Cas en France.

Quand elle manque autant, en zone Sub-saharienne, voire au beau Pays de Manon des Sources, la petite Sauvageonne de la Douce Provence.

F2 : Et comme elle manque là !

Sacrifier autant d’Herbe, en même temps que de vies de tellement d’Espèces, à cause de Glyphosate dont nul ne sait (ou n’avoue en tout cas) tous les dangers et méfaits.

Tenir à ce Poison et l’acheter fort cher.

-         Tellement le Paysan succombe sous la besogne qui le nourrit à peine.

F3 : Let’s get rid of glyphosate !

-         Tellement ses Moyens pécuniaires sont en deçà de ce qu’il devrait investir pour privilégier un autre procédé de lutte contre l’Herbe qui envahit son champ… and so, get rid of Glyphosate.

Cette Affaire ne serait-elle pas de l’Ordre du salut Public.

F4 : Sans le savoir, la vie en Coprophages,

Ne serait-elle pas déjà bien amorcée.

Dès-lors.

La Caisse Publique ne devrait-elle pas – cependant le peut-elle – contribuer à la mise en place de moyens propres à la conversion comme à la conservation de cette ressource hélas décriée, en granulés propres à  l’alimentation de tant d’Espèces déjà réduites à survivre en coprophages, faute d’avoir autre chose que les selles, à se mettre sous la dent.

F5 : Que sous forme de « Ballots »…

 

Survivre en Coprophages ou emprunter les Routes Migratoires where the Evil eyes surch at every turn for new victims to rush on without mercy.

Pourquoi ne pas convertir cette ressource en granulés propre à Nourrir les troupeaux de Bovins, Ovins et Caprins décimés faute d’une herbe qui parvienne à pousser en ces zones où la sécheresse sévit sans pitié, avec plus de sévérité de jour en jour.

 

F6 : … Que sous forme de « Berlingots » de  Sainfoin …

Pourquoi ne pas la vendre aux Éleveurs Africains (vendre même à perte équivalant au coût du glyphosate), les Pays acquéreurs les payant, non pas en « monnaie sonnante et trébuchante », personne n’en ayant plus dit-on, mais en échange de ressources minières dont ils  regorgent quand elles nous font défaut.

F7 : … Imaginons cette Herbe livrée à ces bêtes et à ces gens, plutôt qu’au Glyphosate.

Pensons au verre de lait de Pierre MENDES-FRANCE.

L’Éleveur pouvant relancer son troupeau aurait un peu de Lait to ease enough the hunger that causes so many to migrate to Europe, or to the U.S.A. or to elsewhere, at the risk of their life.

F8 : En arriverait-on au Rushmigratoire qui risque de tout submerger inéluctablement.

Do we realize how we can’t get rid of migration unless we get rid of the main cause of Migration.

Or, auront beau dire les gens au Cœur plus grand que l’hospitalité qu’ils vous offrent, faute de pouvoir faire autrement, tout est dans la mesure, tout est affaire de seuil et question d’équilibre.

Les Flux Migratoires sont une réalité – parfois bien nécessaire – depuis que le Monde existe.

En revanche, qu’ils fassent Tsunami, qu’ils brisent les berges qui les canalisent, qu’ils brisent les barrages qui les contiennent, qui désormais pourra en répondre.

Or, si au prix de cette Herbe qui envahit nos Champs, les Troupeaux du Sub-Sahara, au lieu d’être décimés par la famine, pouvaient prospérer et prodiguer aux Enfants Africains le lait quotidien que préconisait MENDES-FRANCE pour tous les Écoliers de France… qu’en serait-il de ces Flux Migratoires qui soufflent du Sud de manière inquiétante.

 

F9 : Seven good reasons at least,

To Ban and get rid of Glyphosate.

Dès-lors, serions-nous mal inspirés d’épargner toute cette Herbe au profit des bœufs du MALI, plutôt que de la livrer à ces dangereux et onéreux inconnus que sont le Glyphosate et tous ses homologues.  

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

 

 

***     ***     ***

 

Ne Peut être reproduit – même partiellement -  sans l’autorisation de l’Auteur.

 

***     ***     ***

Nota : Nous ne traitons que de Faits et de Noms rendus Publics.

 

***     ***     ***

Liens Suggérés :