Montréal

Nouvelles

C’est qu’on peut beaucoup perdre, à vouloir trop gagner.

20-12-2017

C’est qu’on peut beaucoup perdre, à vouloir trop gagner.

 

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

***     ***     ***

 

C’est qu’on peut beaucoup perdre, à vouloir trop gagner.

 

F1 : L’existence ne les a pas ménagés.

Certes l’existence n’a pas été chiche envers eux de ses pires turpitudes, depuis qu’ils ont atterri comme Esclaves en Terres Caribéennes Francophones, en Île de la Martinique en particulier.

En revanche, la Providence ne leur aurait-elle pas souri davantage peut-être, que nulle part ailleurs.

Que sont devenus leurs « homologues » destinés à d’autres horizons.

En ont-ils pris conscience, et si non, n’est-ce pas là leur malheur, à moins d’y ajouter la phobie qu’ils développent envers leur propre peau qui plait au demeurant davantage qu’ils ne sauraient l’imaginer.

Leur peau qu’ils rendent Coupable de Crimes qu’elle n’a jamais commis et qui seraient la Cause de leurs Malheurs.

Où ne sont-ils pas allés chercher leur bouc-émissaire, pas bien loin en tout cas.

F2 : Une Habitation en Martinique.

Où sont passés Carcans au Cou, Boulets aux Pieds, Chaînes partout.

 

Ont-ils jamais eu murs et barreaux pour les garder quand la mer en tenait lieu, chaînes et boulets, tous ces fers qu’ont eu à subir et que subissent encore, tant d’Esclaves ici-bas.

En ont-ils seulement souvenance, de ces horreurs qu’ils peuvent toucher des yeux comme du doigt, aux poignets et aux pieds de tant d’Esclaves, même inside their Cells, en cette Fin de l’Année 2017… Hélas.

Bien des abus étant la conséquence de bad tempers caractéristiques autant d’un Camp que de l’autre, surtout sous ces climats où parfois les rayons du soleil vous frappent le crane à le fendre, avec l’aide du Rhum ce remède à tout, même aux douleurs de l’éloignement et de l’exil, voire à celle d’un chagrin d’amour ou d’une crise de jalousie, voire d’une perte au jeu dans une arrière boutique étouffante de chaleur et de vapeurs de sueurs, d’alcool et de tabac.

Les Bad Tempers, que par Nature, que par Intempérance ou par Corruption.

Qui eût jamais en ceci, l’idée de faire la part, ou des choses, ou de chacun quand la haine et l’idée de vengeance pouvait se trouver exacerbée par la Convoitise, la Soif d’en découdre sous les vivats des Intrigants.

Alors, le Noir Martiniquais – notons que certainement il le méritait bien – le Noir Martiniquais a eu le bénéfice de tous les avantages – ou presque – qu’il pouvait espérer pour son Labeur, du fait qu’il soit d’une des plus vieilles et des plus aimées des Provinces Française du Continent ou d’au-delà des Mers.

Et à ce titre, pour suppléer aux Effectifs des Français venus du Continent, dans tous les Domaines Administratifs, Militaires, Politiques, Judiciaires et même Religieux qu’ils devaient assumer dans leur « Mission d’Expansion et de Civilisation », il ne lui fut refusé ni Éducation, ni Instruction et de meilleur aloi.

Les Écoles de ce temps étaient à la Hauteur !..

Et c’est ainsi que le Noir Martiniquais d’avant De-GAULLE exerçant en Afrique était appelé « le Blanc », « le Français » et il avait « son Boy », ce dont il n’eût jamais à rougir, ni à se plaindre, il en tira en revanche Fierté, Auto-satisfaction, surtout quand il parlait des Indigènes de l’Afrique Noire, devenue sa Mère-Patrie, Dieu seul sait sous le coup de quels Avatars, de quel Retour de Mémoire.

Et puis, la roue tournant, la Martinique devint Département Français, quelle Marque de Reconnaissance et de Légitimation en sa Qualité de Terre et de Peuple de France.

-         N’est-ce pas trop beau pour être Vrai… mais mérité.

-         N’est-ce pas trop beau pour qu’on y croie… mais Vrai.

 

-         N’est-ce pas trop beau pour des enfants gâtés par les Faveurs du Destin – pour peu que l’on s’informe – et dévorés par la Soif de l’Or et du Pouvoir.

 

F3 : « Matnik Solid »ou « ChouvalTrois Pattes ».

Appel à Projets aux dépens de Qui.

Et Bling ! tout s’est foutu par terre, nous voilà CTM.

Une Collectivité Territoriale qui, si elle se croit Française, ne l’est quand même pas au titre de l’Article 72 de la CONSTITUTION Française, tel que l’est le Français « Tout Court » de l’Hexagone ou non.

F4 : MARIE-JEANNE, LISE, LETCHIMY.

Les Trois Instigateurs de la CTM.

Charretiers embourbés, Fossoyeurs et Leaders,

Ils le sont tous, tout à la Fois.

Nous voilà pris dans une Gauche qui se dit Positive, Assoiffée d’une Autonomie Renforcée pour gérer quoi :

-         Est-ce la Pêche quand nos Eaux sont dépeuplées.

-         Est-ce l’Agriculture quand nos Terres Cultivables sont réduites à un seuil de non retour à l’auto-suffisance.

 

-         Est-ce à notre Matière-Grise quand chaque jour elle s’évade vanishing in the Far.

 

-         Est-ce nos Avoirs quand ils sont Hypothéqués jusqu’à la Moelle des Os, hormis ceux qui ont trouvé Refuge en Paradis Fiscaux.

 

-         Est-ce pour mieux garnir nos prisons à la faveur de « Lois-Pays » alors qu’elles débordent déjà.

F5 : … pour avoir pris un si mauvais tournant !..

Triste constat pour une Fin d’Année 2017, nous semblons avoir pris un bien mauvais parti, un bien mauvais tournant, à suivre des Leaders d’un Aloi Fort Douteux.

F6 : Bonne et Heureuse Année 2018… à TOUS, Malgré tout.

 

Meilleurs Vœux malgré tout pour l’An 2018, que nous ayions moins honte de notre Tunique Noire que tant d’autres nous envient  peut-être… et soyons moins sévères envers la Tunique Blanche comme envers celle de ceux à qui nous disons « Dérô, Péyi nous cé ta nou ».

 

Eu égard à l’État d’Extase dans lequel s’est trouvé quelqu’un d’assez considérable, au vu du « Cri d’Alarme », devant une Femme du Mali, belle comme il n’y a pas deux.

C’est que le Noir n’est pas une Tare, quand certains Complexes en sont Une… Par exemple, celui de vouloir trop gagner.  

Pensons-y et tâchons de revenir à l’Article 72 de la CONSTITUTION Française, à la faveur de notre Droit de Réméré.

L’Autonomie, tout comme la CTM, est un Mauvais Tournant.

Ainsi, aurons-nous fait de 2018 une Année de Victoire sur nous-mêmes.

N’aurons-nous pas appris qu’à trop vouloir gagner on peut même tout perdre.

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

 

***     ***     ***

 

Ne Peut être reproduit – même partiellement -  sans l’autorisation de l’Auteur.

 

***     ***     ***

Nota : Nous ne traitons que de Faits et de Noms rendus Publics. 

***     ***     ***

Liens Suggérés :