Montréal

Nouvelles

PLAINTE EN VERTU DE LA PROCÉDURE 1503

14-07-2010

Plainte en vertu de la procédure 1503 :

Violations Systématiques des Droits de L’homme Par Le Parti Communiste et La République Socialiste du Vietnam

Mouvement des Droits de l’homme et de la démocratie au Viêt Nam :

Porte parole:  Me Lam Chan Tho

500 Place d’Armes bur 2100 MTL QUÉ. Canada H2Y 2W2

 

Enregistrement clandestin d’une séance d’interrogatoire où le pasteur Nguyen Cong Chinh était insulté et torturé.

La séance d’interrogatoire du pasteur Nguyen Cong Chinh pendant laquelle il subissait des insultes et des violences physiques perpétrés par les lieutenant-colonels Rahlanlam et Thu au poste de police de Hoa Lu, Pleiku, de 17h00 du 05/09/2006 a été enregistrée « live » par la Radio Free Asia (RFA) http://vn1info.com/mylinhng.htm et diffusée le 06/09/2006 et diffusée le 06/09/2006. Au cours de cette séance d’interrogatoire, les deux policiers ont voulu faire pression sur le pasteur afin qu’il renonce à sa mission d’évangélisation sur les hauts-plateaux. Ils ont proclamé aussi l’ordre d’expulsion du pasteur de la maison de ses parents, la confiscation sa motocyclette ainsi que 5 autres vélomoteurs appartenants à des fidèles protestants qui sont venus lui rendre visite. Alors qu’ils le rouaient de coups, les deux policiers criaient des menaces : « Oui, c’est nous qui te battons. Vas porter plainte où tu veux. Nous continuerons à te battre jusqu’à ce que tu n’oseras plus rester ici pour prêcher ta religion ».

Le crime de détenir la Bible

Le 09/01/2007, la police du quartier Hoa Lu, province de Gia Lai a convoqué le pasteur Chinh pour réclamer une amende de 7.500.000 dong pour le « délit » de détention de 259 Bibles qu’elle a confisquées le 16/08/2006. Ces Livres Saints sont la propriété de l’Eglise Protestante Mennonite de Pleiku sous la juridiction du pasteur Nguyen Minh Chinh. Dans l’après-midi du 09/01/2007, la police a encore une fois de plus tabassé le pasteur qui était grièvement blessé et devait se faire hospitaliser à Saigon. Il est à signaler qu’au cours de la séance de torture, les policiers ont dépouillé le pasteur de tous ses vêtements pour l’humilier.

La police de Gia Lai en train de perquisitionner la maison dupasteur NguyenCong Chinh à 19heures du 16/08/2006, et a confisqué 259 Bibles

 

 

Le missionnaire protestant Ralan Punh

Depuis 2001 jusqu’à ce jour, plusieurs pasteurs, notables, adeptes protestants étaient victimes de la police et de l’armée communistes vietnamiennes qui les ont accusés calomnieusement d’appartenir à la secte protestante Dega. Des milliers de pasteurs et fidèles ont été arrêtés et mis en prison. Plusieurs Eglises protestantes des minorités ethniques étaient réprimées, démantelées et interdites d’avoir des activités religieuses. D’innombrables fidèles protestants ont été battus, emprisonnés lorsqu’ils manifestent leur foi. Plusieurs familles ont rencontré des difficultés lorsqu’un ou plusieurs membres sont en prison. Les scènes de policiers et soldats qui faisaient irruption en pleine nuit dans une maison pour ligoter quelqu’un, bander ses yeux, et l’emmener étaient courantes et semaient la terreur parmis les communautés protestantes sur les hauts-plateaux.

Un exemple concret est le cas du missionnaire protestant Ralan Punh à Pleiblo, commune de A Dok, district de Dak Doa, province de Gia Lai. Le 01/04/2004, il fuyait dans la jungle car la police l’accusait faussement d’être protestant Dega et le poursuivait. Le 04/01/2005 il était arrêté et mis en détention à la prison T20 de Gia Lai. Le 05/05/2005, il fut relâché pour retourner vivre dans sa famille. Le 13/05/2005, il organisa chez lui une assemblée de prière. D’après la police du district de Dak Doa, le fait d’appartenir à l’Eglise protestante Mennonite est illégal. Le 18/05/2006 et le 08/06/2006, la police du district de Dac Doa et les autorités administratives de A-Dok ont convoqué Ralan Punh pour l’obliger de quitter la religion la première fois et de démanteler l’Eglise à PleiBlo la deuxième fois. Vers 6 heures du matin du 11/06/2006, environs 20 policiers et soldats en compagnie des autorités de A-Dok ont donné l’assaut pour disperser une assemblée de prière du dimanche. Ils ont ensuite menotté le missionnaire Ralan Punh pour l’emmener en voiture au poste de police du district de Dak Doa. Bien que le pasteur Nguyen Cong Chinh ait alerté l’opinion publique, depuis ce jour l’Eglise et la famille n’ont aucune nouvelle du missionnaire Ralan Punh. Ce dernier n’a commis aucun délit sauf d’aller évangéliser.

Le pasteur Nguyen Hong Quang

A/ Le 09/01/2007, la police a mobilé une importante force de policiers, de soldats et même de délinquants pour venir démolir le siège de l’Eglise Protestante Mennonite et la demeure du pasteur Nguyen Hong Quang au n° 5/1H rue Tran Nao, quartier de Binh Khanh, 2ème arrondissement, Saïgon.

B/ Le 26/04/2008, le pasteur Nguyen Hong Quang a demandé aux pasteurs Y Yan et Y Kor à Pleiku de prévenir les autorités locales qu’il va se rendre à Pleiku pour asssister à la fête d’Action de Grâce de l’Eglise Mennonite de l’ethnie Jaraï, et au mariage d’un enfant du pasteur Y Hoan. Immédiatement après cela, 8 policiers sont venus chez le pasteur Y Yan pour faire pression. Le pasteur Y Kor a été convoqué au poste de police pour interrogatoire et menaces. A partir de ce moment, un inconnu a sans cesse appelé le pasteur à son téléphone portable 098-311-6127 tenant des propos injurieux et proféré des menaces de mort si jamais il n’ose faire des visites pastorales chez les ethnies des Hauts Plateaux.

C/ Le 21/04/2008, une personne détentrice de l’adresse d’email « Janapur-Vietnam » a envoyé un email au pasteur Quang lui menaçant de mort. Ce n’est pas la première fois que cet individu l’avait importuné, lui et sa famille.

D/ Le 23/04/2005, la police et les autorités de la province de Phan Rang a réuni la population pour accuser les pasteurs Nguyen Hong Quang (de Saïgon), Nguyen Cong Chinh (de Pleiku), Dan nang Quyen (de l’ethnie Champa, repésentant de l’Eglise Mennonite de Phan Rang et membre du comité modérateur des ethnies); Lưu Huy (de l’ethnie Champa). Comme tous les autres Luu Huy était interrogé par la police et préparé à être jeté en pâture à l’accusation collective; mais comme il était connu pour sa gentillesse il était protégé par la population.

E/ Le 29/04/2008, la police a arrêté 3 étudiants en théologie Monnonite hébergés chez le pasteur Quang et les ont emmenés au siège du qurtier An Khanh pour interrogatoire. La nuit, la police est souvent venue frapper à la porte du pensionnat créant la panique chez les 33 étudiants protestants. Et ceci malgré que les étudiants aient déclaré aux autorités leur résidence.

F/ Le 29/04/2008, les policiers de tous les échelons de la ville ont dressé un poste de blocage au bout de la ruelle qui mène au siège de l’Eglise Mennonite. Tous les déplacements du pasteur Nguyen Hong Quang sont sous la surveillance  de cette force. Le lieutenant-colonel commandant en chef de la police du quartier de Binh An a rassemblé la population pour calomnier et salir les adeptes protestants. Lorsque la population le questionne, il répond que le pasteur Quang est un protestant Degar, un réactionnaire.

G/ La campagne visant à déshonorer les pasteurs Mennonite est lancée avec de milliers de tracts envoyés à domicile des citoyens de plusieurs villes, surtout dans les localités où vivent des protestants. Le contenu de ces tracts citait des propos soi-disant du Consulat Général des Etats-Unis et de l’Eglise Protestante VEF discréditant le pasteur Nguyen Hong Quang pour créer des malentendus et nuire à son autorité sur son Eglise. Les pasteurs Mennonite des provinces des Hauts Plateaux et du Centre du pays sons soumis à des séances d’interrogatoires et à la pression par les autorités de renoncer à leur religion ou de rejoindre le groupe Mennonite reconnu par l’Etat.

H/ Plusieurs pasteurs sont actuellement en prison. Dans les formalités administratives il existe une discrimination contre les adeptes mennonites. Les papiers d’identité d’un certain nombre de fidèles ménnonites sont retirés depuis des années par la police qui refuse de leur rendre. Les plaintes concernant les dégats causés par les autorités à l’Eglise ne sont pas reçues. Les mauvaises décisions administratives des autorités vis à vis de l’Eglise Mennonite ne sont jamais retirées…

Le pasteur Cao Xuan Tao a été arrêté et mis en prison à Quang Binh depuis le mois de 11/2000 jusqu’à ce jour.

Le pasteur Ngo Dac Luy doit vivre en cachette car il est recherché activement par les autorités.

Le pasteur A Dung, de l’ethnie H’lang, né au village de Sa Binh, district de Sa Thay, province de Kontum, vicaire général de Sa Thay a été arrêté et n’a jamais été jugé.