Montréal

Nouvelles

« Maman »

09-05-2020


« Maman »

par Me Serge H. Moïse av

Toi qui as encore ta petite maman

Redis-lui donc et à chaque instant

En la regardant bien dans les yeux

Que tu l’aimes de mieux en mieux

II

Tu ne pourrais respirer au grand air

Si tu n’étais pas la chair de sa chair

Tu lui dois la vie et ce vrai bonheur

Que tu ressens au fond de ton cœur

III

Entre toutes les mamans en dentelle

Elle sera donc toujours la plus belle

Les yeux du cœur sont les meilleurs

Pour celui qui ne lorgne pas ailleurs

IV

Lui dire chaque jour que tu l’aimes

Symbolise pour elle la joie extrême

Tu ne saurais découvrir à quel point

Son cœur sait que sa vie t’appartient

V

Assurer ton bien-être son unique loi

Toujours prête à se sacrifier pour toi

Elle vit à travers toi ses beaux rêves

De te voir alors cheminer sans trêve

VI

Il lui arrivera un jour hélas de partir

Mais une maman ne peut pas mourir

Elle survivra alors en chacun de nous

Car autrement ce serait la fin de tout!

VII

Et il n’y en a pas comme une maman

Depuis l’interminable nuit des temps

Ce mot très suave et le plus charmant

Est sans le moindre doute « Maman »

                                                                         SHM av.