Montréal

Nouvelles

N’a-t-il pas Avorté, bien qu’il fût pour de Bon.

15-05-2018

N’a-t-il pas Avorté, bien qu’il fût pour de Bon.

 

« … Et comme jamais deux sans trois,

 

Un Servum pecustoujours bêlant « Dixit Dominus » au « Hic et nunc » de son Idole… Per Jovem.

 

Per Jovempour ne pas dire par Intérêt, par Lâcheté ou par bêtise ».

 

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

***     ***     ***



 

N’a-t-il pas Avorté, bien qu’il fût pour de Bon.

F1 : 1er Avril 1964 Place de la Savane à Fort-de-France, la Martinique…

Comme chacun sait, il y a coups et coups, les uns pour l’essai, bien souvent et parfois pour de bon, puis tant d’autres pour rien !.. en vrais poissons d’Avril.

Et, à mettre notre tête sur le billot, la Départementalisation des Vieilles Provinces Françaises d’au-delà des Mers était un coup pour de bon, un précédent au-delà duquel on pouvait espérer une belle et grande Union Française… le coup a avorté… c’est à se demander.

 

F2 : De-GAULLE :

« Mon Dieu, mon Dieu, que vous êtes Français ! ».

C’est à se demander en même temps qu’à se dire.

·        C’est à se demander comment comprendre le « Que vous êtes Français » surgi du gosier du Grand Charles, les poings levés au Ciel en V. de la Victoire, place de la Savane, à Fort-de-France, Île de la Martinique, peu après sa descente triomphale des Champs Élysées, en Sauveur de la France.

F3 : Gaston MONNERVILLE (1897-1991).

Comment comprendre ce « Que vous êtes Français » assorti d’un tel Mépris, d’une telle Répugnance à l’égard de cette Chienlit venue d’ailleurs, fut-elle parvenue aux plus Hauts Rangs de l’État Français comme ce Gaston MONNERVILLE, Président du Sénat, Président du Conseil de la République de l’après-guerre (1947-1958, 11 Années ½).

N’est-ce pas à se demander si le « Coup » ne portait pas un Ver en son Cœur, en même temps qu’à se dire qu’il en portait bien un… effectivement nemine contradicente.

F4 : Aimé CÉSAIRE, « Rapporteur de la Départementalisation ».

 

·        C’est à se demander comment Comprendre que le Grand « Mémé » ait consenti, au nom de ces Vieilles Provinces Chéries de la France, à se faire le Rapporteur de cette Départementalisation ayant pour but la Légitimation des Enfants  Naturels ou Adultérins de ces Provinces au même titre que ceux de l’Île de la Cité, en plein Cœur de Paris, faisant d’eux tous une même Fratrie… Les Enfants de la France.

Comment comprendre cette Démarche Librement Consentie, Assortie aussitôt du Reniement de la France dans ce tonitruant « l’Heure de nous-mêmes a sonné » à qui nous devons de n’être plus que des Protégés de la France… de part quelle Forfaiture, quel Ressentiment ou quelle Lâcheté.

F5 : Et Avorta la « Légitimation » tant pleurée en Secret.

N’est-ce pas à se demander si le « Coup » ne portait pas un Ver en son Cœur, en même temps qu’à se dire qu’il en portait bien deux… effectivement.

Et comme jamais deux sans trois, quand trois c’est déjà beaucoup trop, pour peu qu’on ait en tête l’idée d’un Bon Ménage.

F6 : Pour peu qu’on ait en tête… l’idée d’un Bon Ménage.

Et comme jamais deux sans trois,

Un Troupeau bêlant, toujours bêlant « Parole du Seigneur »

Au « Tout et tout de suite », de son Idole… par Jupiter.

Par Jupiter, pour ne pas dire, par Intérêt, par Lâcheté, par Ingratitude ou par Bêtise.

Alors, comme il convenait de s’y attendre même si on souhaitait le contraire, les Vers ont eu raison du « Coup » et il a Avorté… Adieu l’Article 72 de la CONSTITUTION Française,  nous ne sommes plus qu’Approximativement Français, même si nos Actuels Champions se prennent pour davantage Français que les Français eux-mêmes.

Acta est Fabula comme dit Auguste en un dernier Soupir…

F7 : Ainsi, la pièce est jouée !

La Pièce est jouée selon les Uns, la Farce est jouée selon les Autres,

Bien que nombreux encore sont ceux qui espèrent que pour leur plaire la pièce se rejouera Mutatis Mutandis.

Que voulez-vous… Espoir fait Vivre.

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

 

***     ***     ***

 

Ne Peut être reproduit – même partiellement -  sans l’autorisation de l’Auteur.

 

***     ***     ***

Nota : Nous ne traitons que de Faits et de Noms rendus Publics.

 

***     ***     ***

Liens Suggérés :