Montréal

Nouvelles

Supprimer le mot Race ? qu’aurait-il fait de Mal.

06-03-2018

Supprimer le mot Race ? qu’aurait-il fait de Mal.

 

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

***     ***     ***

 

Supprimer le mot Race ? qu’aurait-il fait de Mal.

 

Vouloir supprimer le mot Race de la CONSTITUTION Française.

Pourquoi pas, surtout s’il est de nature à donner des urticaires à certains dont l’argumentaire consiste à soutenir que selon les savants – lesquels – l’Humanité ne compterait pas de race, qu’elle serait une seule et même Communauté.

F1 : Animale… bien entendu.

Cependant, qu’est-ce qui expliquerait le mot Race chez les Canins,

Ils sont pourtant tous des Toutous !

Argument Recevable, pour peu que nous remontions à Ȇve Femme d’Adam ou à Lucie découverte en Afrique… notre Aïeule Commune.

Argument Contestable, comme semblent le suggérer les Guerres Tribales qui ne datent quand même pas de la Guerre de Syrie !..

Combien était-on en ce temps là, et répartis sur quel étendue de territoire et dans quel contexte alimentaire et climatique qui ne soit pareil pour tous.

-         Donc le même moule, le même cadre si l’on préfère, pour le même traitement.

-         Donc la même adaptation, la même évolution au sens du Darwinisme.

 

 

En conséquence, quelle serait la nécessité du mot « Race » chez les Humains.

Était-il alors, de la moindre actualité.

Mais voilà que la Communauté Humaine a connu l’Éclatement, l’Exode, les Grandes Migrations, qu’elle a essaimé à tous vents, tout comme « la fleur du pissenlit ou celle du fromager, cet arbre gigantesque des Régions inter-tropicales.

F2 : Essaimer, qu’à la faveur ou que sous la Contrainte du Vent ou de quelqu’autre évènement.

Mais voilà qu’elle a essaimé par bon plaisir ou par contrainte – cherchez à le savoir – obligeant les uns à s’adapter à la vie en Igloo by Fifty degrees Celsius below Zero, les autres à la vie en Troglodyte by Fifty degrees Celsius over Zero, d’autres à une vie Paradisiaque, pensons à Hawaï, d’autres encore soumis à une Mousson qui vous mouille jusqu’à la moelle des os… et la Liste n’est pas exhaustive.

F3 : Igloo des Inuits – Troglodytes de Turquie

Bèbères et vents de sable – Asiatiques vivant « sur Pilotis ».

Les uns devant se creuser les méninges pour trouver un Moyen de Survie.

Les autres se contentant de se laisser vivre, les orteils en éventail.

Au Stade où nous voilà, pouvons-nous nous étonner que, de semblables comme des Clones que nous fûmes, nous ayions subi certaines évolutions chromatiques, morphologiques ou autres, certaines différenciations en somme, sinon majeures, mais suffisantes pour Justifier le Concept de Race.

F4 : Certaines mutations devenues Héréditaires, en tout cas de nature à justifier le Mot Race…

Si le mot Race n’existait pas, ne faudrait-il pas l’inventer.

Maintenant qu’il existe et que quelques uns ne le supportent pas, lui qui n’a fait de mal à personne, mérite-t-il d’être erased from the blackboard of the French CONSTITUTION ?

Nous ne le pensons pas.

Il y a mieux à faire et le temps presse.

F5 : On peut songer à autre chose qui serait mieux que « TOP »

et tellement plus profitable aux Humains.

Trop de gens sont en attente de réformes qui leur apportent une Vie Meilleure.

Et trop d’autres, bien trop d’autres Abusent du Pouvoir à la faveur d’une CONSTITUTION devenue insupportable et qu’il conviendrait de rabibocher avec le Citoyen, avec le Justiciable.

C’est à cela que nous devons penser dans nos besoins de Réformes, et non à ceux qui se plaignent de Trombidiose dès-lors que certains mots leur effleure l’oreille.

No reason to declare the word Race guilty for anything and Condamn it to be erased from the CONSTITUTION.

Supprimer le Mot Race de la CONSTITUTION ?

Qu’aurait-il fait de mal.

Que ferait-il d’autre que de Constater certaines Différenciations, disons certaines Évolutions Anatomiques,, Biologiques, Chromatiques Morphologiques, voire Psychiques ou autres, au sein d’une espèce donnée, quelle soit Bovine, qu’elle soit Canine, voire Humaine ou autre.

F6 : « Ce qui n’exclut en rien que nous soyions tous des Humains, ni meilleurs, ni pires, les uns que les autres ».

Le Mot Race est innocent de ce dont on l’Accuse.

Est-ce la faute de la muleta si sa « peau rouge » irrite le Taureau.

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

 

 

***     ***     ***

 

Ne Peut être reproduit – même partiellement -  sans l’autorisation de l’Auteur.

 

***     ***     ***

Nota : Nous ne traitons que de Faits et de Noms rendus Publics.

 

***     ***     ***

Liens Suggérés :



 

==================================================================