Montréal

Nouvelles

Que peut-on espérer, d’une Glace mise en pièces.

10-10-2017

Que peut-on espérer, d’une Glace mise en pièces.

Is there any hope from a glass felt to pieces.

 

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

***     ***     ***

 

Que peut-on espérer, d’une Glace mise en pièces.

Is there any hope from a glass felt to pieces.

F1: It is the bad time to leave Spain Fall to Peaces… and Catalogne… either.

Surtout que c’est une Glace qu’on a aimée et qu’on aime pour mille et une Raisons.

Même si bien souvent nous en sommes venus à nous crêper le chignon.

Notre « AISI », notre Bouillon de Culture n’aurait-il rien de Méditerranéen, de Judéo-Gréco-Latin.

Même si la Belle Andalousie a connu son Flirt avec l’Arabie.

Un Flirt rompu depuis 1492, mais dont les Traces et Conséquences sont encore là… palpables, tangibles.

Même si Carlos Magnus, fils de Berthe aux Grands Pieds, Aix la Chapelle, les Placita, les Missi Dominici, la Fête des Écoles (28 Janvier) ont fait de nous des Francs, des Français, des Saxons quelque part, se seraient-ils à ce point évanouis de nos Esprits, de notre Culture, de notre Âme, les Sentiments d’Amour que nous portons à l’Espagne, si belle de toutes ses Provinces.

Sans oublier ni omettre :

Carlos Quintos, celui-là qui sut mettre un frein aux Ambitions démesurées du Premier de nos François.

Philippe V, petit-fils de Louis XIV, qui régna sur l’Espagne et sur ses Colonies, ce qui ne fut pas pour déplaire aux Français.

Napoléon III, Empereur des Français, né de Louis BONAPARTE, roi de Hollande, et d’Hortense de Boharnais, Fille de l’Impératrice Joséphine.

Il eût pour Épouse Eugénie de Montijo, Princesse Espagnole, à qui nous devons peut-être la Carmen de Mérimée, comme la Sierra Moréna et ses Contrebandiers en route pour le Rocher de Gibraltar… et les « Affaires » pas toujours claires.

Eugénie l’Espagnole, Joséphine la Martiniquaise.

Encore un trait d’Union.

Et puis la Catalogne.

 

F2 : Que resterait-il à l’Espagne d’une telle Amputation.

Qu’en gagnerait Cataluña.

Cette belle, laborieuse et prospère Province Espagnole qui jouxte la France en son Midi et que baigne la Mare Nostrum tout au long du Golf du Lion.

Peut-on seulement l’imaginer, séparée de l’Espagne.

La Catalogne, compté Vassal de la France puis dégagé de cette Suzeraineté au profit de la Couronne d’Aragon.

C’était en 1258, est-ce si loin que ça.

Quel Français ne connaît et n’aime Barcelone, Gerone, Lerida, Tarragone.

 

F3 : Quel Français ne sent un peu battre en lui,

Le Cœur de Don Quijote de la Mancha.

Quel Français ne se sent un peu Espagnol et Catalan de Cœur… ne se rappelle Don Quichotte, sancho Panza et Cervantès, et tant et tant d’autres, dans tant d’autres domaines.

Dès-lors,

N’est-ce pas un arrache cœur que la seule idée de l’Unité Catalano-Espagnole Fallen into Pieces, pour gagner quoi, que d’un côté que de l’autre et pour toujours, by no doubt.

Surtout quand on se dit que juste une goutte d’eau dans son vin, consentie et par l’une et par l’autre des Parties, eût arrangé les choses à la Satisfaction de tous.

Le Rubicon n’est pas Franchi et les Armes doivent se taire, la Répression se réfréner.

 

Valence, Murcie, l’Andalousie, l’Estremadure, la Castille, la Galice, les Asturies, Cantabrie, le Pays basque, l’Aragon et la Navarre doivent se ressaisir et parvenir à s’entendre avec la Catalogne.

Quelle Unité Espagnole peut-on envisager si l’Espagne venait à perdre ce Joyau qu’est Barcelone, et qu’est-ce que Barcelone y gagnerait.

Notre Marc de Café en a des doutes tout pleins d’amertume.

 

There is no hope from a glass fallen to pieces.

 

Then,

 

Let’s pray GOD that falling to pieces will never happen to Spain, to Catalogne… Neither.

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

 

***     ***     ***

Ne Peut être reproduit – même partiellement -  sans l’autorisation de l’Auteur.

 

***     ***     ***

Nota : Nous ne traitons que de Faits et de Noms rendus Publics.

 

***     ***     ***

Liens Suggérés :