Montréal

Nouvelles

L’an passé à l’automne 2021, la diversion portait sur la lavande.

30-08-2022

L’an passé à l’automne 2021, la diversion portait sur la lavande.

Brève rétrospective

par Christian Martin

France/Europe/Canada/Québec : Vraiment étonnant de constater que partout la crise sanitaire a été gérée de la même façon :

  • effrayer la population afin de pouvoir la manipuler et éviter toute réflexion,

  • émettre de multiples décrets tous plus liberticides les uns que les autres,

  • créer des diversions avec divers sujets sans importance et enfin

  • censurer tous les discours sortant de la doxa officielle

La liste des décrets liberticides est longue en voilà quelques uns pour ne citer que les principaux : « Quinine(Chloroquine), Ivermectine, Artemisia, Doliprane, masque, confinement, passe sanitaire, obligation vaccinale déguisée, couvre-feu et pénalités, justification de déplacement et pénalités ». Il est important de noter que l’efficacité de toutes ces mesures ont été infirmées par de nombreuses études.

Étrange aussi que toutes les tratégies adoptées aient été édictées en un laps de temps très court. Elles ont en fait un dénominateur commun : la firme internationale de Conseils McKinsey & Company.

En vous référant à ce lien https://fr.wikipedia.org/wiki/McKinsey_%26_Company vous serez surpris des scandales et controverses dont fait l’objet cette firme.

L’an passé à l’automne 2021! la diversion portait sur la lavande;

Déjà ! la Chloroquine par « Arrêté du 13 janvier 2020 portant classement sur les listes des substances vénéneuses voir https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000041400024 » était classée comme toxique alors que la Quinine est utilisée depuis des décennies. (Louis XIV fut le premier à l’utiliser en France) Maintenant c’est au tour de la lavande pourtant qualifiée de tout temps depuis les Romains, de bénéfique pour la santé : https://www.gammvert.fr/conseils/conseils-de-jardinage/les-bienfaits-de-la-lavande

De l’infusion à la décotion et à l’huile essentielle elle est :

« Utilisée depuis la nuit des temps pour ses multiples bienfaits, l’huile essentielle de lavande pourrait être considérée comme un produit toxique par la Commission européenne. Un projet de réglementation, visant toutes les molécules provoquant des irritations ou des allergies, pourrait être voté en fin d’année..(Sept 2021 ) Et, pourtant …Ce sont les fameuses universités de Montpellier et de Marseille, qui se sont développées dès le XIIIe siècle, qui ont réellement installé la lavande dans la pharmacopée. Les chercheurs en ont extrait les principes actifs et elle a ensuite été utilisée, sous forme d’huile essentielle, pour de nombreuses applications, en particulier lors des épidémies de peste qui ont ravagé Marseille au Moyen-Âge jusqu’au XVIIIe siècle. C’est à la Renaissance que les scientifiques reconnaissent officiellement les propriétés médicinales de la lavande

https://www.publicsenat.fr/article/societe/lavande-en-danger-pourquoi-le-senat-a-vote-une-aide-de-10-millions-d-euros-pour-l

« Malgré ce coup de pouce, la lavandiculture n’est pas au bout de ses peines. Depuis un an et demi, elle doit également faire face à une nouvelle réglementation européenne, Reach, qui associe l’huile essentielle de lavande à un produit chimique. Pour Alain Aubanel du Cihef, il s’agit d’une application « démesurée » du principe de précaution. « Nous avons deux mille ans de recul sur les huiles essentielles, les multiples tests qu’on nous demande de produire sont disproportionnés. »

https://www.senat.fr/leg/ppr21-643.html (NO 643) Enregistré à la Présidence du Sénat le 31 mai 2022

Portez une attention à ce débat sénatorial qui défend le caractère décisionnel Français face à la commission Européenne est fort louable mais il est aussi un constat flagrant que nous sommes bien souvent plongés (piégés) dans des tourbillions de diversions pour contourner les problémes « endémiques » aussi bien sociaux qu’économiques.Voici quelques extraits Du 643…

  • Regrette que même si les huiles essentielles venaient par hypothèse à être ultérieurement considérées comme des produits agricoles par la Commission européenne, elles ne seraient pas pour autant exemptées de la règlementation sur les produits chimiques applicable au niveau européen ;

  • Relève le caractère contradictoire de la politique de l’Union européenne dans ce domaine qui, d’un côté, tend à soutenir financièrement des projets territoriaux de développement des plantes à parfum, aromatiques et médicinales, tout en leur appliquant, de l’autre, une réglementation largement inadaptée et défavorable ;

  • Rappelle que les produits à base de lavande et de lavandin sont utilisés depuis plus de 2 000 ans et ne peuvent raisonnablement pas faire l’objet d’une application drastique du principe de précaution ;

  • Souligne que, jusqu’ici, aucune donnée et aucune étude scientifique n’a mis en évidence un quelconque danger pour la santé humaine des huiles essentielles à base de lavande, en particulier en termes de perturbateurs endocriniens ;

  • Observe que, si les huiles essentielles à base de lavande seront les premières concernées par les révisions des règlements REACH et CLP, il en ira de même pour d’autres plantes aromatiques, comme le thym, le romarin ou le pin ; »

La lavande servirait-elle de diversion économique ? Parler de lavande sur le plan européen et sénatorial fin mai 2022, alors que la guerre Russo-Ukrainienne a débuté le 24 février 2022 et que nous sommes peut-être à la veille d’une nouvelle guerre mondiale. Ne s’agit -il pas encore une fois de plus, une façon de contourner les problèmes économiques et d’en profiter pour oculter la crise sanitaire désastreuse ( voir effets scondaires gravisimes dévoilés quotidiennement) que nous vivons journellement?

Il faut cesser de se faire manipuler. Il nous faut réfléchir, et surtout remplir notre devoir de citoyen : aller voter. Plus de 53 % de citoyens n’ont pas voté aux législatives françaises ! Platon disait déjà à son époque : « L’un des préjudices d’avoir refusé de prendre part à la vie politique est que vous finissez par être gouverné par vos subordonnés. »