Montréal

Nouvelles

Témoignage d’un ami à propos de l’utilisation de l’Hydroxychloroquine

17-04-2020

Témoignage d’un ami à propos de l’utilisation de l’Hydroxychloroquine.

par Christian Martin

Témoignage d’un ami à propos de l’utilisation de l’Hydroxychloroquine.(Plaquenil) qui renforce aujourd’hui mon propre témoignage publié le 22 mars 2020 par Edouard Boulogne, Le scrutateur. ( Voir aussi Facebook)

http://www.lescrutateur.com/2020/03/merci-au-professeur-didier-raoult-pour-son-devouement-son-courage-et-sa-tenacite-maintenant-sur-facebook-christian-martin.html

 

Bonjour Christian,

Content d’avoir de tes nouvelles, juste par coïncidence je discutais tard hier soir avec un ami américain stationné au Vietnam, qui me parlait de sa maman qui a 96 ans conduit encore son véhicule, vit toute seule, et qui en prends depuis plus de 10 ans tous les jours pour sa condition arthritique sérieuse, de Hydroxychloroquine Sulfate 200 mg. Je crois en avoir pris moi-même il y a des années avant de voyager dans des pays ou la malaria était un risque, c’était la recommandation de Santé canada avant de voyager dans ces pays.

Portes toi bien, A bientot

Voici leTexte reçu hier soir

<<Hi, the drug my mom is taking is Hydroxychloroquine Sulfate 200 mg one time a day for Arthritis.  The only side effect is with the eyes after a long period of use so once a year she has them checked and after three years, no problem. This drug has been around since 1938 and cost around $15   USD for 90 pills for a three month supply>>

Traduction:



Salut, le médicament que ma mère prend est du sulfate d’hydroxychloroquine 200 mg une fois par jour pour l’arthrite. Le seul effet secondaire est avec les yeux après une longue période d’utilisation donc une fois par an elle les fait contrôler et après trois ans, pas de problème. Ce médicament existe depuis 1938 et coûte environ 15 $ US pour 90 comprimés pour un approvisionnement de trois mois.

Remerciements

Je remercie cet ami de longue date (depuis 1993) que j’ai eu l’occasion de servir et conseiller dans son commerce, de trading international de poisson et fruit de mer, jusqu’à ma retraite en 2005. Pour vous dire donc combien cette relation devenu au fil des temps d’une amitié de confiance et qu’en aucune façon , je ne saurais douter de son témoignage. Je sais combien il est occupé étant toujours au téléphone en négociation de prix ; Merci à lui d’avoir pris le temps de m’écrire ces quelques mots, il a compris tout comme moi, l’importance des enjeux actuels.

La question soulevée ici des effets secondaires en particulier la « sensibilité des yeux»

Je voudrais aussi partager avec-vous ma période de stress d’environ de 2 mois. Le 02 06 2019, j’avais  arrêté de mon propre chef, la prise de l’Amolidipine un médicament additionnel à celui que je prenais déjà pour réguler la tension artérielle, ma tension alors était trop élevé. J’avais constaté que ma vision dansait la Samba. Le Rétinologue refusait de reconnaître l’incidence de l’Amolidipine,son diagnostic était la dégénérescence de la Macula. Le 02 06 2019, bien avant ma première visite chez l’ophtalmo j’avais déjà commencé à prendre des pilules d’Omega 3 qui incluait la Vitamine A de 1250.ui. et à prier Dieu de me préserver de cette catastrophe celle de perdre mon œil gauche.

 

Le 24 juillet 2019, je devais commencer un traitement par injection dans l’œil. Assis dans le fauteuil en attente de recevoir cette injection, j’ai dit à l’ophtalmo que ma vision était redevenue normale depuis 3 ou 4 jours. Il me dit alors : « Vous voulez reporter cette injection ? ». Je lui répondis instantanément : « Non ! Je ne suis pas médecin, je suivrai vos directives, mais ma vue actuellement est bonne. » Il ordonna alors sur le champ un nouveau scan de l’œil qui montra que la rétine était redevenue parfaitement normale.

En fonction de ces nouveaux résultats, il m’a dit à deux reprises : « Je n’ai jamais vu cela de toute ma carrière, vous avez raison c’est le médicament, nous annulons la mise en place du traitement »

Cet exemple cité ci-dessus est pour bien signaler qu’un médicament ayant été prescrit pour une maladie spécifique peut éventuellement avoir des effets secondaires indésirables ou vraiment néfastes. Il faut être vigilant et bien analyser vos symptômes et en discuter avec votre médecin et votre pharmacien.

Dans le temps nos médecins nous prescrivaient le médicament du traitement plus un autre médicament approprié pour contrecarrer les dits effets secondaires liés au traitement lui-même.

Cette pratique a été éliminé il semble simplement par souci d’économie.

Connaissant les effets secondaires de l’hydroxychloroquine sur la vue ne serait-il pas judicieux de prescrire la Vitamine A 1250 ui au titre de complément de soutien à la sensibilité de la vue même si la prise de l’hydroxychloroquine ne serait que de l’ordre de courte durée dans le cas du Covid19.

Par ailleurs, je réitère ci-dessous mes commentaires publiés du 22 mars 2020, qu’en matière d’utilisation de quinine extraordinaire dont j’ai été témoin :

Il s’agit de ma belle-mère, qui suivie par un rhumatologue réputé de Montréal, avait reçu comme prescription des comprimés de Plaquenil (base de quinine) dont les effets secondaires étaient bénéfiques contre les inflammations de l’arthrite. Trois mois ½ après la prise de ce médicament  de quinine ma belle-mère marchait comme une gazelle. Elle est morte à 88 ans et a suivi ce traitement durant 10 ans sans complication