Montréal

Nouvelles

« moïku »

24-02-2020

« moïku »

par Me Serge H. Moïse av

Quand les voleurs se mettent à crier au voleur
On ne sait plus qui sont les véritables voleurs
Et cette diversion est créée par les voleurs
Afin de dissimuler les plus grands voleurs
                                                 SHM av.

« moïku »

Il y a de ces animaux à quatre pattes

Qui poursuivent leur destin sans hâte

Il y en a qui évoluent sur deux pattes

Et qui seront de véritables acrobates

                                           SHM av.

« moïku »

Nous sommes en partie responsables de nos misères

En refusant de vivre comme des sœurs et des frères

Car lorsque nos ancêtres nous ont légué cette terre

Ils rêvaient que nous en ferions un pays prospère

                                                             SHM av.

« moïku »

À voir comment s’étalent l’égoïsme et l’indifférence

De tous ces gens qui surnagent dans l’abondance

Face à ces attentats qui ont lieu en permanence

L’humanité semble être en pleine déchéance

                                                     SHM av.

« moïku »

Régis par des pauvres malades mentaux

Nous affrontons: des problèmes cruciaux

Avec les femmes et les hommes qu’il faut

Nous trouverons remède à tous nos maux

                                                      SHM av.

« moïku »

Aux quatre coins de notre superbe planète

Les politicards semblent avoir perdu la tête

Ils sont tous en sécurité dans leurs cachettes

Et leurs populations se font réduire en miettes

                                                           SHM av.

« moïku »

Répéter les mêmes erreurs nous fera tous languir

Car persévérer dans l’erreur est piètre à en mourir

Et tous nos historiens ne cessent de nous le redire

Un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir

                                                                   SHM av.

« moïku »

Puisqu’il n’est jamais trop tard pour bien faire

Mettons hors d’état de nuire les réactionnaires

Qui sont également les ennemis de notre terre

Et qui maintiennent notre nation dans la misère

                                                             SHM av.