Montréal

Nouvelles

Toi, Rachel Notley, tu vas prendre un crayon et bien noter

07-09-2018

Toi, Rachel Notley, tu vas prendre un crayon et bien noter

 par Stéphane Brousseau

Depuis deux ans, j’essaie de me remettre en forme physique. Depuis un an, je cours régulièrement pour atteindre cet objectif. Et ça marche, tranquillement pas vite, mais sûrement. Ma blonde me trouve plus vivant lorsque je reviens de ma course matinale avant déjeuner.

Mais cet été, durant mes vacances, je n’ai pas pu courir! Parce qu’il a fait trop chaud. À cause des changements climatiques. Le courant-jet s’est arrêté et tout l’hémisphère Nord de notre belle minuscule planète bleue et verte est devenu un four. On a étouffé durant cinq semaines de canicule. Des États entiers ont manqué d’eau pendant que d’autres étaient inondés. Des centaines d’hectares de forêts et de cultures nourricières ont flambé et flambent encore sous l’emprise infernale des feux incontrôlables dus à la sécheresse.

Le 31 août dernier, au petit matin, j’étais tout heureux de recommencer à courir. Il faisait beau soleil avec un bon air frais et une confortable température à 10°C. J’ai couru un petit 5 km dont je suis fier, en méditant, à l’écoute de mon corps, de mon cœur et de mon sang. J’ai même réussi à oublier de me préoccuper de la planète, Gontran le hamster n’a pas réussi à me suivre…

Mais qu’est-ce que j’apprends en lisant les nouvelles dans le bus en direction du bureau? Que toi, Rachel Notley, tu as piqué une petite «crise du bacon» en te roulant dans les sables bitumineux, en hurlant aux médias que tu retires ta province du plan national de lutte aux changements climatiques [1] parce que ton projet de pipeline Kinder «surprise» a été bloqué par la justice pour tentative de corruption des Premières Nations! [2]

Tu n’as pas lu les nouvelles cette semaine? Tu n’es pas au courant de la démission de Nicolas Hulot, ministre de l’Environnement de la France, pays hôte de la COP21? [3] Tu ne te rends pas compte que depuis le début de la semaine tous les politiciens de la planète, le système politique et économique au complet sont assis au banc des accusés, dans presque tous les médias du monde, pour leur incompétence et leur incapacité à gérer ce qui est considéré comme étant le pire échec de l’humanité? [4] Et toi, embourbée dans le plus profond déni, tu continues à brailler pour un bout de tuyau gluant et malsain et quelques emplois qui seront perdus d’ici une décennie à cause des changements climatiques?

As-tu réfléchi à ta crédibilité? As-tu pensé aux conséquences et aux véritables enjeux?

Va donc courir le matin en te levant! Règle la sonnerie de ton réveille-matin pour que tes yeux voient l’aurore et va méditer dehors. Va te vider la tête! Va prendre contact avec l’essentiel.

Profites-en pour réfléchir à ce que tu fais, à ce que tu dis, à ce que tu détruis, à la province, au pays et à la planète de merde que tu vas léguer à tes enfants et aux générations à venir. Demande-toi si tu as la connaissance, les moyens et la capacité de réparer l’irréparable avant ton décès, avant que la vie devienne invivable, alors qu’il fera 40°C à cinq heures du matin avec un maximum à 50°C le midi, sans parler du facteur humidex… Ah! Tu ne savais pas qu’à partir de 42°C le corps humain n’arrive plus à se thermoréguler? [5] Tu ne savais pas qu’on meurt d’hyperthermie comme on meurt d’hypothermie?

Imagine-toi pas que j’exagère, il y a tellement de preuves dans les résultats de recherches scientifiques depuis 1896 [6] que le consensus déborde au-delà de Pluton!

Le temps est venu de réaliser que tu es dans le même bateau que nous et que ni toi ni tes descendants n’échapperez aux conséquences de ton propre entêtement, car le véritable enjeu n’est pas les changements climatiques. Le véritable enjeu, c’est la survie de l’humanité! [7]

Stéphane BrousseauDirecteur de recherche

B. Sc. Géologie

Chercheur en Anthropocène

Québec, le 6 septembre 2018

IRASD – Institut de recherche en architecture de société durable

https://irasd.wordpress.com/

IRASD.SSARI@gmail.com

http://enjeuxenergies.wordpress.com/

[1] Florence Sara G. Ferraris. L’Alberta se retire du plan national de lutte contre les changements climatiques, Le Devoir, 30 aout 2018,

[https://www.ledevoir.com/politique/canada/535767/l-alberta-se-retire-du-plan-de-lutte-contre-les-changements-climatiques]

[2] Julie-Anne Lapointe. Le pipeline Trans Mountain ne peut pas aller de l’avant, tranche la cour, Radio-Canada, jeudi 30 août 2018, [https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1120899/pipeline-trans-mountain-cour-federale]

[3] Nicolas Demorand. Nicolas Hulot : « Je prends la décision de quitter le gouvernement », France Inter, 28 août 2018, [https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien-28-aout-2018]

[4] Karel Mayrand et Hugo Séguin. Démission du ministre français de l’Environnement, un électrochoc salutaire pour le mouvement écologiste?, La Presse, 31 août 2018, [http://plus.lapresse.ca/screens/fe4e27aa-31ec-4a49-99c8-6c9af1339d78__7C___0.html]

Et Josée Blanchette. Petite fin du monde aoûtée, Le Devoir, 31 août 2018, [https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/535702/noah-aura-25-ans-en-2030]

Et Radio-Canada. On ne peut pas compter sur les politiciens pour sauver la planète, dit Diane Dufresne, lundi 3 septembre 2018, [https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1121632/environnementalisme-diane-dufresne-changement-climatique-entrevue]

Et Collectif. « Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité » : l’appel de 200 personnalités pour sauver la planète, Le Monde, Tribune, lundi 3 septembre 2018, [https://mobile.lemonde.fr/idees/article/2018/09/03/le-plus-grand-defi-de-l-histoire-de-l-humanite-l-appel-de-200-personnalites-pour-sauver-la-planete_5349380_3232.html]

Et Simon-Olivier Lorange. « Il faut arrêter de nous prendre pour des imbéciles », La Presse, 4 septembre 2018, [http://plus.lapresse.ca/screens/4380936d-a7d2-45c1-b0fa-511cc0b7450c__7C___0.html]

Et François Delorme. Les illusions perdues, Le Devoir, Opinions, 5 septembre 2018, [https://www.ledevoir.com/opinion/idees/535976/environnement-les-illusions-perdues]

Et Normand Mousseau. La gouvernance environnementale, la Presse, 6 septembre 2018, [http://plus.lapresse.ca/screens/05d91b78-6a88-4329-8642-8cc139d2efc8__7C___0.html]

[5] Nisha Charkoudian. Skin Blood Flow in Adult Human Thermoregulation: How It Works, When It Does Not, and Why, Mayo Clinic Proceedings, May 2003Volume 78, Issue 5, Pages 603–612, DOI: https://doi.org/10.4065/78.5.603,

[https://www.mayoclinicproceedings.org/article/S0025-6196(11)61930-7/fulltext]

 

[6] Svante Arrhenius. On the Influence of Carbonic Acid in the Air upon the Temperature of the Ground, Philosophical Magazine and Journal of Science, Series 5, Volume 41, April 1896, pages 237-276, [http://www.rsc.org/images/Arrhenius1896_tcm18-173546.pdf]

 

Et Colin A. Capaldi and John M. Zelenski. Seeing and Being Green? The Effect of Money Priming on Willingness to Perform Sustainable Actions, Social Connectedness, and Prosociality, The Journal of Social Psychology, Volume 156, Issue 1, 2016, [http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/00224545.2015.1047438]

 

[7] Connor Nolan, Jonathan T. Overpeck, Judy R. M. Allen, & al. Past and future global transformation of terrestrial ecosystems under climate change, Science, Vol. 361, Issue 6405, pp. 920-923, 31 Aug 2018, DOI: 10.1126/science.aan5360,

[http://science.sciencemag.org/content/361/6405/920]