Montréal

Nouvelles

CLÉMENCEAU fût-il bien, le Père de cette Victoire.

14-11-2017

CLÉMENCEAU fût-il bien, le Père de cette Victoire.

                                                      

 

 

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

***     ***     ***

 

CLÉMENCEAU fût-il bien, le Père de cette Victoire.

 

 

 

F1 : CLÉMENCEAU, le Tigre,

Champion de l’Extrême Gauche.

Georges CLÉMENCEAU, Homme Politique, Député d’Extrême Gauche, Chef du Gouvernement Français en 1917, alors que la Première Guerre Mondiale faisait rage, au grand désavantage de la France, le coup d’arrêt porté à Verdun par le Maréchal PÉTAIN ne permettant pas à nos Poilus de se faire espoir ni illusion.

CLÉMENCEAU négocia le Traité de Versailles du 11 Novembre 1918, qui reconnaissait la Victoire de la France sur l’Allemagne.

Et voilà CLÉMENCEAU acclamé et proclamé « Père de la Victoire » comme si une telle Paternité eût du lui être attribuée, si grand « Pourfendeur de Ministères » fût-il comme Parlementaire.

F2 : Les Négociateurs Pro-Français, du Traité de Versailles.

Aurait-on reconnu dans cette Victoire du 11 Novembre 1918 l’ADN d’un Tribun Français, fût-il « le Tigre », ou celui d’un Stratège de la Détermination, du Génie et du Souci de la Mission accomplie dont fit montre PERSHING, aux Ordres d’une Jeune Amérique soucieuse de payer une part de sa Dette de Reconnaissance, comme l’a si bien exprimé le « LA-FAYETTE ! Here we are. » du Cimetière de Picpus.

Un « Here we are » de la plus délicate éloquence pour qui voulut entendre ou pour qui sait que l’Éloquence d’un Tribun n’est pas celle d’un Militaire.

F3 : Le Général PERHING au Cimetière de Picpus, le 04 Juillet 1917, dans toute l’éloquence de son « LA FAYETTE ! Here we are ».

Et PERSHING y mit, avec the full agreement de PÉTAIN, tout le nécessaire humain, financier, logistique, organisationnel, stratégique, tactique, sans compter le sang versé et les nombreuses Jeunes Vies Américaines fauchées pour la Libération du Sol de France.

Et tous ceux de DIXIE, ils furent émerveillés, tant au vu de l’abnégation de leurs White Men pour la France, que par la Fraternité qu’ils rencontrèrent eux-mêmes chez les Blancs Français, through theese nights and days in this Paris they knew for the first time by following their masters in this war Venture for Liberty and Fraternity.

Et nous faisons volontiers grâces de ces Jeunes Anglais, Canadiens, Écossais, Irlandais, Australiens Etc. Etc. qui y participèrent et n’en revinrent pas.

PERSHING fit le Job à la satisfaction de tous, même des Adversaires qui reconnurent en lui un vrai génie Militaire soucieux du Travail Bien Fait.

Et PERSHING paya tout, Ruby on the Nail, pas seulement en green Bills comme nous avons déjà eu à le dire, mais aussi en sang versé et en jeunes vies fauchées.

Il était juste venu pour dire à sa façon : France ! Tu as un Ami dans les USA.

F4 : Just for saying : France ! You have a Friend in the U.S.A.

En Conséquence.

Frustrer George PERSHING, les Yankees, les Dixie-Men, les USA en somme, de cette Victoire du 11 Novembre 1914 de la France sur l’Allemagne, serait certainement une Injure à la Probité que nous prenons pour sacrée et significative des âmes bien nées, aussi bien qu’à l’Histoire, Grande ou Petite, que chacun arrange selon ses goûts, selon ses fantaisies, voire ses extravagances, son opportunisme, sa mauvaise foi ou sa Venality.

Et, forts de ce que nous ont rapporté les Poilus de cette Boucherie – ils n’étaient pas tous des simplets, certains d’entre eux avaient de l’instruction en plus de la Jugeotte – la Victoire du 11 Novembre 1914 ne serait pas acquise par la France sur l’Allemagne si les US n’étaient pas là.

Elle fut gagnée par le Génie Militaire et la Détermination, non par les envolées d’éloquence d’un quelconque Tribun, fut-il le Tigre d’entre eux… A chacun son Métier… A chacun sa Part de Mérite, sachons l’admettre et en tirer les conséquences, nous n’en sortirons pas amoindris, loin de là.

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

 

***     ***     ***

Ne Peut être reproduit – même partiellement -  sans l’autorisation de l’Auteur.

 

***     ***     ***

Nota : Nous ne traitons que de Faits et de Noms rendus Publics. 

***     ***     ***

Liens Suggérés :