Montréal

Nouvelles

Une telle Démarche, n’est pas de leur Nature.

13-09-2017

Une telle Démarche, n’est pas de leur Nature.

 

Faire un Don, faire un Legs, pour leur porter Secours, n’est-ce pas leur faire Offense, davantage qu’on ne croît.

 

F1 : Ce Bijou d’Île de nos Vacances.

 

 

Faire un Don, faire un legs, pour leur porter Secours,

N’est-ce pas leur faire Offense au-delà même du supportable.

 

 

F2 : Meurtri une fois encore par la fureur des Ondes et des Vents.

 

 

« Là où passe le Roi, que devrait-il manquer.

Et n’est-ce pas un Crime, de Lèse Majesté,

Que de dire faites un Don, que de dire Faites un Legs là ou passe le Roi qui Assume ses Devoirs envers ceux qui ne lui demandent rien.

C’est au Prince d’Apprécier et d’y pourvoir,

Sans que les Officines ne viennent y mettre le nez comme la Confusion par leurs Avis Trompeurs et leurs Carnassières de Lycaons.

 

Là où passe le Roi, rien ne devrait manquer,

Then the Pigs, all living on the fat of others,

Asking for donations for certain charities

Are a shame that must be reproved.

 

Le Saint-Barth ne compte pas sur cette Charité devenue à la Mode, au Rang d’Institution. »

 

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

***     ***     ***

***     ***     ***

 

Une telle Démarche, n’est pas de leur Nature.

 

 

Faites un Don ! Faites un Legs ! Pour leur porter Secours ?

Pour quoi les prendrait-on, seraient-ils des Mendiants.

Elles, Ithaque dans les Isles Ioniennes et Saint Barthelemy, en Mer des Caraïbes… petites îles de Courageux pêcheurs, éleveurs de chèvres, de moutons, et de petits cochons.

Que leur manquerait-il pour être sœurs jumelles, à moins que l’une ne soit la Fille de l’autre.

L’une et l’autre étant depuis toujours l’objet des Caprices les plus inattendus, que d’Éole, que de Poséidon, ce frère de Zeus, fils de la Terre.

L’un et l’autre s’accordant pour mettre en furie, et les Ondes et les Vents dont-ils sont les Maîtres, contre ces « Isolas » si faibles et démunies, elles comme leurs Gens… Faibles mais Indomptables et toujours fiers.

Homère nous en a dit quelque chose dans l’Odyssée d’Ulysse.

Que leur manquerait-il pour être Sœurs Jumelles ou Fille l’une de l’autre, séparées sans pitié par les Ondes et les Vents.

Deux Éclats de Rochers, l’un ici l’autre là, sur lesquels survivent avec Acharnement, Fierté et Noblesse quelques Pêcheurs, Éleveurs de Chèvres et de Moutons, et de petits Cochons.

F3 : La Barque de Pêche du « Saint-Barth ».

Avec deux Espérances qui leur tiennent jusqu’à la moelle des os :

·        Celle qu’il leur tombe du Ciel juste quelques gouttes d’eau, leurs lèvres en ont besoin, toujours en grand besoin d’en être juste humectées.

·        Celle qu’à force de Laborieux Courage, tout prétendant à mariage parviendra à se construire sa « Citerne à Eau de Pluie » et réunir quelques têtes de Bétail – moutons, cabris, cochons – qui l’habilite à demander la main de celle dont il est amoureux… sa Pénélope.

 

Sa Pénélope toujours Fidèle à son Ulysse, à son Foyer, à son Ouvrage, à son Rocher.

Tous, Gens dont on n’entendra jamais dire « Rapatriez-moi ».

Même si les choses ont changé quelque peu ainsi – Importation de l’Eau par Barges voire Usines de dessalement de l’eau de mer, transports aéro-maritimes en incessant progrès – n’est-ce pas encore cela la situation de ces Îles, Ithaque dans les Îles Ioniennes, Saint Barthelemy en Mer des Caraïbes.

 

F4 : Un Plongeon réussi ou un disastrous landing !

N’avons-nous pas gardé précieusement en mémoire cette belle Ithaque Caribéenne des vacances de notre enfance, qu’était Saint-Barth.

Saint-Barthélemy.

Saint-Barth pour qui la Guadeloupe était « le Continent » tout comme le Péloponnèse l’était pour Ithaque.

F5 : Saint-Barth, autant dire Capri, celle des Îles Caraïbes.

Cette Saint-Barthélemy où ma Cousine Hélène et moi nous passâment nos inoubliables vacances, à l’invitation de notre Tante qui y était Religieuse… Sœur Andrée pour les Uns, « Tatie Jo » pour Hélène, pour tous mes Copains et moi-même.

Cette Saint-Barth, petit Bijou des Isles aux Enfants Fantastiques de Simplicité, de Courage et d’Hospitalité.

Ainsi les MAGRAS, les Ulysse des Lieux, toujours aimés, respectés, considérés, et qui toujours l’ont mérité, même au regard de l’Épée d’Achille tellement espérée par le Noble Ajax de l’Iliade d’Homère.

 

F6 : Bruno MAGRAS et Rémy de HAENEN, la Légende de Saint-Barth.

Ainsi Rémy de HAENEN, ce Cascadeur des Airs qui dans son Coucou venait nous chercher de Guadeloupe et nous y amenait au terme d’un « Plongeon de la Mort » du haut de la Falaise donnant accès à la Piste d’Atterrissage de Gustavia, la Capitale.

Sans quoi la Piste eût été d’une longueur insuffisante… elle prend naissance au pied d’une Falaise.

F7 : Qu’en un sens, qu’en un autre… la Piste des Audacieux.

Sans compter les dangers qu’elle offrait, Bergers et moutons la traversant au gré de leur convenance… Ce fut le cas bien des fois… c’était comme ça et nous l’avons vécu.

Rémy de HAENEN, ce « Monsieur Éden Rock » nous l’a fait vivre dans son Savoir Faire et sa Maîtrise de Soi.

Le Bon Curé, le Père BÉLEK et son Assistante Anastasie, ainsi que la Vieille Mère, toujours à l’article de la Mort, recevant chaque semaine les Saintes Huiles, ce qui ne l’a pas empêchée de déplorer la perte de bien des Paroissiens qui pensaient la voir partir avant eux, for the last Trip

Comme quoi, n’est-ce pas Dieu qui décide pour ceux qui croient en lui.

F8 : « Éden Rock » qui accueillit les plus Grands de la Terre.

Et tout, et tout et tout.

Car comment tout dire en l’espace d’une Chronique, sur cette Île Fabuleuse.

Et tout ce qui fait de Saint-Barth une Isola de il Paradisio.

Et quand nous entendons sur les Ondes Hertzienne ces appels lancés indécemment :

« Faites un Don pour Secourir Saint-Barth ! »

Nous ne pouvons y croire, Saint-Barth en a vu d’Autres et s’en est relevée sans geindre ni implorer.

F9 : Ces Gens ne s’agenouillent que devant Dieu…

Ceux de la Belle Saint-Barthélemy.

Que chacun assume ses Devoirs comme ses Obligations envers elle.

Sa Parole est un Contrat qu’elle a toujours tenu.

Que chacun sache tenir ses Engagements envers Elle.

Demander la Charité d’un Don n’est pas de sa Nature.

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

 

***     ***     ***

Ne Peut être reproduit – même partiellement -  sans l’autorisation de l’Auteur.

***     ***     ***

Nota : Nous ne traitons que de Faits et de Noms rendus Publics.

 

***     ***     ***

Liens Suggérés :

 

==================================================================