Montréal

Nouvelles

Pas de Noir dans la Peau, de l’Homo-Mélano.

06-09-2017

Pas de Noir dans la Peau, de l’Homo-Mélano.

 

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

***     ***     ***



 

Pas de Noir dans la Peau, de l’Homo-Mélano.

Pour avoir :

·        Dilué par adjonction progressive d’eau distillée,

-         Une goutte de Sépia, nous avons obtenu du gris de moins en moins soutenu.

-         Une particule d’Iode, nous avons obtenu du Marron déclinant jusqu’à la couleur Basanée la plus claire.

·        Mélangé la peinture Noire en y ajoutant de plus en plus de peinture Blanche, nous avons obtenu une peinture Grise, de la plus Sombre au Blanc Cassé, même parfait.

Avec la peinture Marron, nous avons abouti à la couleur Basanée, couleur Crème…

·        Hybridé une Souris Noire par Croisement avec une Souris Blanche, notre souris est sortie Grise..

Avec un Cheval Marron, l’hybride n’est jamais Gris !..

A partir d’un Cheval Noir… on a le Cheval Gris.

·        Métissons un Homo-Mélanoderme et un homo-leucoderme, il en sortira du Marron, du Basané ou du Crème du plus Clair, mais jamais du Gris.

A quelle Conclusion ces Expériences peuvent-elles nous Obliger autrement qu’à convenir de l’absence de Noir dans le derme de l’Homo-Mélanodermus.

Alors,

C’est là notre Opinion, telle est notre Conviction, mais que vaut une Opinion – de même qu’une Conviction – qui ne soit Corroborée par les Travaux de nos Hommes de Science, et même de Religion, voire de Justice et de Loi.

GALILÉE a payé pour le savoir, et tant d’autres tout comme lui, avant lui, après lui et même en son temps.

C’est là notre Opinion, telle est notre Conviction, nous nous y maintenons jusqu’à ce qu’il nous soit apporté la preuve du contraire :

Pas de Noir dans la Peau de l’Homo-Mélanodermus.

Ainsi, affirmer qu’il est Noir, Négro ou Black, c’est juste Soutenir comme l’Homo-Sapiens de jadis, ou que la Terre est plate comme une tarte, ou que le Soleil lui tourne autour, tout comme l’amoureux désireux de se faire accepter par l’objet de ses rêves.

F1 : « Mélano », « Câpresse », « Mulâtre », « Octavonne », « Leucoderme »,

Métissages successifs : pas de Gris, on n’est pas des Souris !..

Si l’Homo-Sapiens de nos jours peut se targuer de tout savoir, il n’a pas toujours su, il ne savait pas grand-chose, mis à part le bon à boire, le bon à manger, le bon à approcher pour la conservation de son Espèce, donc rien de plus que ceux des autres espèces, ses Compagnons de Cohabitation sur Terre, les uns n’étant pas plus savants que les autres.

Homo-Sapiens donc, beaucoup moins par son Savoir que par sa Soif d’apprendre et de connaître, au prix de travaux aussi acharnés qu’obstinés, depuis la nuit des Temps.

Savoir tailler la pierre, élaborer le Cuivre, maîtriser le Feu… ne lui sont pas tombés du Ciel, n’en déplaise à Ephaïtos et à Prothée… même à Zeus, le Maître de l’Olympe.

Il dû Chercher et sa Curiosité fut certainement pour lui, une Carte Maîtresse.

Homo-Sapiens donc, pour être parvenu à tant de Découvertes, d’Inventions, de Connaissances, qu’en plus d’en être devenus blasés, n’avons-nous pas la présomption de nous prendre pour Affranchis de Dieu qui nous a inspirés.

Cependant.

Cependant, une question – parmi tant d’autres – nous laisse sur notre faim, une question de « Martinique Province Française Amie du Canada », ou peut-être même un peu avant, prédécesseur du « Cri d’Alarme », jusqu’au jour où la Martinique fît le Choix de ne plus être un Département Français.

Une question déjà soumise par nos soins aux États-Généraux de la Martinique (http://archives.etatsgenerauxdeloutremer.fr/lhomme-noir-ou-le-mythe-la-vie-dure.html ) réunis pour satisfaire à quel besoin… on se le demande encore.

Question demeurée sans Réponse… aura-t-elle été entendue :

« L’Homo-Mélanodermus, ce porteur de Mélanine dans la Peau.

 

L’Homo-Mélanodermus, qu’il soit originaire d’Afrique, du Sous-Continent Indien, de Mélanésie ou de l’une de leurs innombrables Diasporas.

 

L’Homo-Mélanodermus serait-il Marron ou Noir. »

F2 : « Homo-Mélanoderme », « Capresse », « Mulâtresse », « Octavonne », « Homo-Leucoderme » à s’y méprendre… mais jamais de « Grisonne ».

De quelle Couleur serait la Mélanine qui fait de lui un Noir.

De quelle Couleur serait la Mélanine, au regard du Spectroscope et autres analyses spectrales ou de quelqu’autre Nature, de sa Molécule.

F3 : La Mélanine et sa dilution du Foncé au Clair :

Le Noir et le Gris y sont Absents.

Qui voudra bien nous le dire à nous dont les moyens se résument à trois fois rien.        

Observation Attentive, Méthode des Dilutions, des Mélanges… rien de rien donc, en plus de la réflexion que suggèrent l’Hybridation, comme le Métissage.

Nous sommes Curieux de le savoir, sans considérer la joie de la Confirmation de notre Opinion ou la Surprise de son Infirmation.

F4 : La Souris noire et son Hybridation :

Rien qui évoque le Marron, le Basané…

Curieux de Savoir, même si ceux qui pourraient davantage s’y intéresser s’en montrent les plus blasés.

Y aurait-il du Noir dans la Peau de l’Homo-Mélanodermus, comme il y a du Jaune dans celle de l’Homo-Zanthodermusnous ne le pensons pas.

Et, jusqu’à conviction du contraire, nous prendrons pour une Impropriété de Langage, la désignation sous l’appellation de NOIR, de tout Homo-Mélanodermus.

Que notre Chronique ait valeur de Bouteille à la Mer jetée à l’intention, tant de l’Homo-Leucodermus qu’à celle de l’Homo-Zanthodermus, voire à celle de l’Homo-Mélanodermus que nous prenons pour pigmenté de Marron, n’en déplaise aux états d’âme ou aux arrières pensées inavouées et inavouables.

Éric EG Nogard

Chroniqueur.

 

 

***     ***     ***

Ne Peut être reproduit – même partiellement -  sans l’autorisation de l’Auteur.

 

***     ***     ***

Nota : Nous ne traitons que de Faits et de Noms rendus Publics.

 

***     ***     ***

Liens Suggérés :

 

==================================================================